PRÉLIMINAIRES… HOT ! C’EST QUAND QUE JE DIS STOP ?

Ce dialogue est fictif. Pauline, Anna, Guillaume et cette situation ont été inventés. En revanche, si cet échange fait écho à ce que vous vivez vous ou une personne de votre entourage et peut vous aider,  alors tant mieux, c’était bien ça le but !

 

ANNA : Ah je suis contente qu’on passe l’aprem ensemble, ça faisait longtemps !

PAULINE : Oui c’est clair ! On va pouvoir profiter maintenant que ce sont les vacances.

ANNA : Carrément ! Tiens au fait, quand est-ce que tu pars avec Guillaume et sa famille dans le sud ?

PAULINE : Début août !

ANNA : Cool ! Ça ne te fait pas peur de partir en famille comme ça ?

PAULINE : Non, non sa famille est super sympa, je m’entends bien avec eux.

ANNA : Ça fait combien de temps que vous êtes ensemble ?

PAULINE : 9 mois maintenant !

ANNA : Ah ouais déjà ! et ça va, tout se passe bien ?

PAULINE (hésitante, mal à l’aise) : Oui oui…très bien…

ANNA (surprise) : Hum…tu n’as pas l’air très enthousiaste ! Tu es sûre que ça va ?

PAULINE (réfléchit, toujours mal à l’aise) : Oui ça va. Enfin…il y a un truc qui me pose problème.

ANNA : Qu’est-ce qu’il y a ?

PAULINE (cherche ses mots) : Ba…je suis vraiment amoureuse de lui tu vois, il est génial mais parfois il se passe des trucs…enfin…ça va trop loin.

ANNA : Tu veux dire, physiquement ?

PAULINE : Oui c’est ça.

ANNA : Tu veux m’expliquer ? Tu n’es pas obligée, c’est comme tu le sens !

PAULINE : Ça ne me dérange pas, j’ai besoin d’en parler je crois. En fait, parfois nos caresses vont trop loin…sur la poitrine par exemple ou…plus bas encore…Et c’est bizarre parce qu’à la fois  je ne peux pas nier que ça me plaît carrément et en même temps ça me gêne.

ANNA : Pourquoi ça te gêne ?

PAULINE : Ba tu vois, on s’est mis d’accord sur le fait qu’on ne voulait pas faire l’amour avant le mariage, qu’on se marie ensemble ou pas d’ailleurs, alors ses gestes… Pour moi c’est déjà beaucoup. En même temps, comme je te disais ça me plaît. Pourquoi je suis incohérente comme ça ?

ANNA (s’exclame): Mais tu n’es pas incohérente ! C’est normal que ça te plaise,  ça prouve que tu n’es pas faite en bois !

PAULINE (rit) : oui c’est vrai !

ANNA : Et le fait que ça te gêne, je trouve ça assez cohérent avec ta volonté d’attendre le mariage pour avoir des relations. Ça prouve que ce ne sont pas des gestes anodins mais que c’est la porte ouverte à la sexualité.

PAULINE : Qu’est-ce que je dois faire à ton avis ?

ANNA : Faut que tu lui en parles !

PAULINE (un peu paniquée) : Tu crois ? Mais comment je fais s’il pense que ce n’est pas grave ou si du coup il veut qu’on rompe ?

ANNA : Attends, n’imagine pas le pire tout de suite ! Peut-être que lui aussi sait que ça va trop loin mais qu’il se laisse dépasser par ce qu’il ressent dans ces moments-là. Vous pourrez en discuter à froid et prendre des décisions, poser des limites. Mais sérieusement, Pauline, s’il te quitte parce que tu veux limiter les contacts physiques entre vous…et ba ce ne sera pas une perte ! Le vieux chantage quoi ! Tu n’as pas vraiment envie d’être avec un mec comme ça, tu me confirmes ?

PAULINE (ragaillardie) : Non pas du tout, c’est clair !

ANNA : Tu es convaincue que c’est une bonne chose d’attendre le mariage ?

PAULINE : Oui vraiment !

ANNA : Et ba prends ton courage à deux mains alors. Sois franche, ce sera forcément une issue positive soit pour vous deux, soit pour toi seule s’il n’est pas d’accord.

PAULINE : Oui tu as raison ! Je ne veux faire ni compromis sur ce sujet, ni laisser la peur et la gêne décider pour moi et guider mes relations amoureuses.

ANNA : Bien dit mon amie ! Allez viens, j’ai faim, on va manger une glace !

 

Chère lectrice, cher lecteur,
T’es-tu reconnu(e) dans ce dialogue ? Il a été écrit du point de vue de la jeune fille mais je crois que les garçons peuvent tout à fait se reconnaître.
Si ce dialogue a fait écho à quelque chose que tu vis, je te conseille sincèrement d’en parler avec le garçon/ la fille que tu fréquentes, et si tu en  ressens le besoin également, avec une femme/ un homme en qui tu as confiance.
Le sexe (et par là, je ne parle pas que de l’acte sexuel) est une chose vraiment géniale faite pour notre bien ! Merci à Dieu de l’avoir créé et aussi bien pensé ! C’est pour cette raison que les sentiments comme la gêne, la honte ou la culpabilité sont des signaux d’alerte : quand quelque chose est bon, ces sentiments n’ont pas leur place.

 

Que le Seigneur te bénisse dans ce domaine et t’aide dans tes choix!