Pourquoi ? Parce que.

Pourquoi j’ai rencontré Dieu ?

Ça c’est une bonne question !

Parce que j’en avais besoin ? Parce que j’étais à la recherche d’un sens à ma vie ? Parce que je connaissais telle personne qui m’a inspiré ? Ou guidé ? Parce qu’il m’a apporté une réponse à une prière, et que je me suis dit « trop bien » ?

En vrai, je ne sais. Pour être exact, je lui ai demandé de nombreuses fois. Et il ne m’a jamais répondu. Je ne le prends pas mal, mais quand même.  

Si je prends le temps, je me rends compte qu’il m’a répondu sur beaucoup de sujets. Dans ma recherche d’appartement (pourquoi ici ? Ah oui, une Eglise est à 3 minutes à pied. Pas mal). Dans mon travail (pourquoi c’est si dur ? Ah oui, je travaille pour le regard des autres, ce n’est pas ce que tu attends de moi). Dans ma vie de père (euh là, joker, je n’ai pas encore compris les réponses ;).

Mais alors pourquoi ne répond-il pas à cette question fondamentale : « pourquoi t’ai-je rencontré » ?

Et si le problème était dans la question ?

« Pourquoi m’as-tu choisi ? ». Moi qui n’ai rien de plus qu’un autre ? Qui n’a pas eu une vie si incroyable, ou si dramatique, que mon seul témoignage ferait se convertir la moitié d’un stade ? Moi qui n’ai pas de talents ou de dons tels que je puisse en vivre ?

Pourquoi moi ? Et bien parce que. Ça c’est la conclusion la plus simple de l’histoire du blog à ce jour.

On n’a pas toujours les réponses. On ne sait pas toujours quand ni comment Il nous utilise. Ce dont je suis sûr, c’est que par-ci par-là, j’apporte ma pierre à l’édifice. A la mesure de ce que je peux, même si on peut toujours faire plus.

Nous ne sommes pas tous destinés à déplacer les foules. Mais ce dont je suis sûr, c’est que nous avons tous une place, un rôle à jouer si petit soit-il.

Et peu importe si je ne vois pas Dieu. Je sais.