LA PERTE D’UN PROCHE

Je viens de voir le film « Beauté cachée » avec Will Smith, un film qui traite merveilleusement le thème de la perte d’un proche. Il commence sur ce qui est un des moteurs de nos vies : créer du lien.

« La vie c’est d’abord des êtres humains et ce qui relie tous les êtres humains c’est l’amour, le temps et la mort. Tout ce que nous rêvons d’avoir, tout ce que nous craignons de ne pas voir, tout ce qu’au bout du compte nous finissons tous par acheter est fondamentalement lié au fait que nous cherchons l’amour, que nous voudrions plus de temps et que nous avons peur de la mort ».

L’analyse et les réponses sont ce qu’elles sont mais elles nous renvoient tous à ce que nous croyons ou ne croyons pas. Ce film est juste magnifique parce qu’il permet de poser pleins de questions et réaffirme que nous sommes faits de relations. Relations avec ceux qui nous entourent et relation avec ce qui est invisible. Ils sont matérialisés par 3 personnages qui représentent chacun l’amour, le temps et la mort.

Ils sont également évoqués par ce qui est appelé la « beauté cachée ». Elle est définie comme « une espèce de très profond sentiment de lien avec tout ce qui existe ».

Comme chaque personne sur cette terre, j’ai perdu des proches que ce soit en fin de vie, en cours de vie, voir au début de leur vie. C’est un déchirement continu, une souffrance que l’on endort mais qui se réveille à la moindre pensée ou au moindre souvenir qui refait surface. C’est mon cœur qui se vide,  une énorme “larme” de fond qui m’envahit tout entier et ne trouve que mes yeux pour pouvoir s’écouler. Ce sont des pensées de colère, de regret et de tristesse qui viennent se télescoper dans tout mon être. C’est un besoin de paix, de sérénité et de joie qui s’impose à mon cœur et mon esprit. Oui, j’ai besoin d’être apaisé, d’accepter et de vivre avec. J’ai besoin d’avancer et de construire avec tout ça. Je n’ai pas besoin de recettes miracles, de réponses toutes faites mais de quelque chose qui me fasse du bien.

« Assurez-vous de ne pas passer à côté de la beauté cachée » c’est la dernière phase du film. Et je ne peux qu’être d’accord avec elle. Mais qu’est-elle ? Comment la trouver ?

En ce qui me concerne, cette beauté cachée est Dieu et son amour. Pourtant elle est ce que j’ai tant crié, dénigré et accusé. Elle est souvent comparée à un pansement ou à un placebo pris pour contrôler la peur ou l’espace. Elle est en fait ce qui me remplit et me permet d’avancer paisiblement. Elle ne répond pas à toutes mes questions et ne m’empêche pas de pleurer, mais elle vient remplir le vide laissé au fond de moi. Dieu est celui qui m’enveloppe de son amour et qui désire avoir une relation intense avec moi. C’est ma réponse. C’est ma beauté cachée et c’est celle que je te propose.