AU SECOURS, JE N’AI PLUS ENVIE DE VIVRE !

Me foutre en l’air. En finir. Vite et bien. Attendre d’être seul(e) et avaler cette boîte de comprimés. Quitter cette souffrance. Arrêter de pleurer et de se sentir si mal.
Tu te reconnais dans ces affirmations ?

Moi oui. J’ai eu des moments d’intense douleur dans ma vie, un vague à l’âme indescriptible. Et un de mes proches en a également souffert. Cet article m’est donc très personnel. Je prie qu’il puisse t’encourager.

 

À quoi bon… Je n’ai ma place nulle part… Je suis nul(le)… Je ne sers à rien…
Si tu te reconnais dans ces affirmations, j’ai une bonne et une moins bonne nouvelle pour toi.

La moins bonne, c’est que tu es engagé(e) dans une bataille et que dans une bataille, si tu ne te bats pas, tu perds. Logique. Tu ne te sens peut-être pas d’attaque pour te battre, je comprends, mais continue de lire, promis il y a de bonnes nouvelles pour toi.

Ce qui est rassurant, c’est de voir que des hommes de Dieu dans la Bible ont traversé des périodes de désespoir. Si tu lis certains psaumes de David (par exemple les 6, 102 et 142), ou le psaume 88 des fils de Koré, ou bien encore le livre de Job, tu verras que les idées noires et le sentiment de désespoir n’ont pas épargné ceux qui étaient pourtant des hommes de foi !

Nous avons chacun nos faiblesses. Nous ne sommes pas égaux dans nos luttes et chaque jour, nous découvrons de nouveaux facteurs génétiques, hormonaux, pouvant aider à expliquer en partie cette affection. Pas de culpabilisation à outrance du coup !

La question que j’ai envie de te poser, c’est :

Es-tu vraiment prêt(e) à laisser des émotions passagères décider de ton destin ? Ou bien acceptes-tu de partir à la découverte de ta véritable identité et voir combien ta vie a de la valeur ?

Car la bonne nouvelle (enfin !), c’est qu’en Dieu se trouve tout ce dont tu as besoin pour rétablir la vérité sur ton identité et remettre à leur place tes idées noires.

En revanche, comme pour chaque bataille, il faut un plan d’attaque. Faisons le tour de ce qu’il te faudra.

 

1 – Un allié puissant

Dieu peut te délivrer de tes envies d’en finir avec la vie, comme il peut également t’aider à les traverser si la délivrance n’est pas totale sur cette terre. Sans sa puissance, c’est l’échec assuré à long terme.

Une relation intime avec ton Créateur, c’est ce dont tu auras besoin pour prendre des forces. La prière ? Essentielle. La louange ? Essentielle. La reconnaissance ? Essentielle.

 

2 – Des conseillers et des amis :

Je ne peux pas l’écrire suffisamment grand mais : NE RESTE PAS SEUL(E).

Je sais, c’est difficile d’en parler et on ne va pas se mentir, il n’est pas bon d’en parler à n’importe qui. Regarde autour de toi et réfléchis à quelqu’un de mûr spirituellement, quelqu’un qui a suivi une formation de relation d’aide ou ton pasteur ou encore ton responsable de groupe de jeunes. Lisez la Bible ensemble. Sois vrai(e), 100% honnête avec cette personne et priez ensemble.

Si les idées qui t’assaillent sont très fortes, que tu as déjà fait des tentatives de suicide, ou autre cas spécifique, il se peut qu’il te faille un traitement. N’en aie surtout pas honte.

Si tu te casses une jambe, il serait stupide de te dire : « Pourquoi as-tu un plâtre ? Tu n’as pas assez confiance en Dieu ? Prie et il te guérira ! ».

Remercions plutôt Dieu pour la médecine et ses progrès et le fait que ceux qui sont en très grande détresse peuvent être aidés.

 

3 – Des armes affûtées

Va-t-on à la guerre fleur au fusil ? Nope, mon colonel. Mieux vaut sortir l’artillerie lourde et pour ça, je te conseille de suivre l’exemple du plus grand vainqueur de tous les temps. Non, pas Superman. Non, pas Iron Man. Jésus. Comme super-héros on ne fait pas mieux, désolée Marvel !

Quel exemple nous a laissé Jésus lorsqu’il a été tenté dans le désert par Satan ?

Il a résisté. Oui oui. Tu vas me dire : “Attends, je ne suis pas Jésus moi”. Ok c’est pas faux.

Mais tu remarqueras qu’il a contré les mensonges de Satan, ses propositions trompeuses, par la vérité : il a cité la Parole !

Du coup, la bataille prend une toute autre dimension. Il ne s’agit pas de lutter seul(e) contre des idées trop fortes pour toi mais de remplacer, petit à petit, au quotidien, les mensonges par la vérité de la Parole de Dieu.

 

« Je ne vaux rien » ——->  « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien » Psaume 139.14

 

« Ma vie n’a pas de sens » ——->  « C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. » Psaume 139.13

 

« Je suis seul(e) » ——-> « L’Eternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement. Le malheur atteint souvent le juste, mais l’Eternel l’en délivre toujours. » Psaume 34.18-19

 

« À quoi bon lutter ? » ——-> « Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » Jean 16.33

 

« Je n’ai plus de force pour lutter. » ——-> « La joie de l’Eternel est votre force. » Néhémie 8.10

 

Je t’encourage à compléter cette liste, avec l’aide de quelqu’un si besoin, à noter tous ces versets dans un petit carnet que tu pourras avoir toujours avec toi et les méditer régulièrement en demandant à Dieu de te révéler sa vérité.

 

« Heureux l’homme (…) qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, et qui la médite jour et nuit ! » Psaume 1.1-2

Cet article t’a parlé ? Je te propose de découvrir ce site -> jeveuxmourir.com